La Chute de Saint Jean d’Acre

La chute de Saint-Jean-d’Acre est un événement historique qui marque la fin des croisades et le départ des Templiers de la Terre sainte. Voici un résumé de ce qui s’est passé :

  • Saint-Jean-d’Acre était la dernière grande ville chrétienne en Terre sainte, située sur la côte méditerranéenne. Elle était le siège du royaume de Jérusalem et abritait les quartiers généraux des ordres militaires, dont celui des Templiers.
  • En 1291, le sultan mamelouk Al-Ashraf Khalil décide d’attaquer la ville avec une puissante armée de plus de 200 000 hommes. Il assiège la ville pendant six semaines, en utilisant des machines de guerre, des mines et des brèches pour affaiblir les défenses chrétiennes.
  • Les habitants de la ville résistent vaillamment, mais sont dépassés par le nombre et le manque de renforts. Le 18 mai, les mamelouks parviennent à entrer dans la ville par une brèche et commencent un massacre généralisé. Les Templiers se replient dans leur forteresse, appelée la Tour du Temple, où ils continuent à se battre jusqu’au bout.
  • Le 28 mai, après avoir refusé de se rendre, les derniers Templiers sont tués ou capturés par les mamelouks. Le grand maître de l’ordre, Guillaume de Beaujeu, meurt en combattant. La Tour du Temple est détruite par le feu. La chute de Saint-Jean-d’Acre signifie la fin du royaume de Jérusalem et la perte définitive de la Terre sainte pour les chrétiens.

Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez consulter les sources suivantes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *