Les templiers naissance d’un mythe

Le mythe des Templiers est un sujet fascinant qui a suscité de nombreuses légendes et théories après la disparition de l’ordre du Temple1. Ces légendes se sont développées à partir du XVIIIe siècle, en particulier dans les milieux maçonniques, qui ont vu en eux le maillon avec les bâtisseurs mythiques du temple de Salomon1. Les légendes portent généralement sur la survivance secrète de l’ordre et la nature d’un mystérieux trésor, source de leur richesse et de leur puissance, souvent lié à la légende du Graal1. Ces légendes sont très répandues dans la littérature ésotérique, qu’il s’agisse de fictions ou de spéculations, et ont récemment connu un regain d’intérêt en raison de livres à succès tels que le Da Vinci Code, de films comme Benjamin Gates et le Trésor des Templiers ou de jeux vidéo comme la saga Assassin’s Creed.

Un certain nombre d’aspects de l’histoire de l’Ordre du Temple sont à l’origine des nombreuses légendes apparues à son sujet. Parmi ces aspects figurent la puissance, la richesse et l’influence de l’ordre, ainsi que sa fin tragique et soudaine1. Les accusations d’hérésie, d’idolâtrie et de sodomie portées lors du procès ont également contribué à alimenter ces légendes1.

Avant le XVIIIe siècle, deux idées assez contradictoires se sont développées : celle de l’innocence de l’Ordre vis-à-vis des accusations portées contre lui et celle d’un ésotérisme templier1. La franc-maçonnerie templière a également joué un rôle dans la perpétuation des légendes. Les premières loges maçonniques sont apparues à la fin du XVIe siècle en Écosse puis en Angleterre et se sont répandues en Europe au XVIIIe siècle. Elles se réclament d’une origine ancienne remontant aux origines supposées des « loges opératives » et aux origines de l’art de bâtir lui-même, ainsi qu’au mythe biblique de la construction du temple de Salomon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *